Echange et partage, les valeurs de Force d'Experts

 

En partenariat depuis peu avec Force d'Expert, Tiime a rencontré Boris Sauvage, expert-comptable et fondateur du cabinet Xtremum et de cette toute jeune Association. Boris Sauvage s'est allié fin 2020 avec 23 cabinets pour créer Force d'Experts, espace d’échanges, de réflexions partagées et synergie entre des experts comptables et commissaires aux comptes indépendants. 

 

Bonjour Boris, pouvez-vous vous présenter et présenter le groupement Force d'Expert ? 

Je m'appelle Boris Sauvage. Je suis expert-comptable en Champagne, dans un cabinet que j'ai créé il y a un peu plus de douze ans. Nous intervenons localement dans une ville de 60 000 habitants. J'ai toujours préféré travailler en collaboration plutôt qu'en solitaire, c'est ce qui m'a amené vers les groupements une fois sorti du CJEC.

Nous avons créé fin 2020 avec 23 cabinets l’Association Force d'Experts avec pour objectifs le partage d'idées et de bonnes pratiques au plan stratégique, managérial et organisationnel, l'entraide, et la création de projets communs, pour aider les cabinets adhérents à se préparer aux évolutions de leur marché, d’en mesurer les enjeux et d’en saisir les opportunités. Et cette Association s’adresse aux équipes des cabinets, et non pas uniquement aux experts-comptables. 

 

Comment sont choisis les cabinets qui rejoignent ce groupement ? 

Le critère principal est le partage des valeurs et la volonté de s’impliquer au sein de l’Association. L'objectif est d'échanger en toute transparence. 


L’implantation géographique entre en jeu, mais il n'y a pas d'exclusivité territoriale.
Aujourd'hui, Force d’Experts compte 36 cabinets et environ 700 collaborateurs. 

 

Comment les échanges se font-ils au sein du groupement ? 

Nous avons créé Force d’Experts en plein Covid et nous avons tout de suite mis en place un réseau social d'entreprise, qui permet de diffuser de l'information, partager des travaux, stocker des documents et gérer des projets.

Ce contexte particulier nous a habitué à travailler et à répondre à nos problématiques à distance, nous avons toujours fonctionné comme ça.. Je suis impressionné par le dynamisme des échanges type questions/ réponses au sein de Force d’Experts. En 30 mois nous avons enregistré plus de 20 000 messages de chat et 3900 contributions des utilisateurs de la plateforme. Il n’y a aucune question qui ne trouve pas réponse en moins de 3 jours.

Nous utilisons bien sûr des solutions de visioconférence pour les réunions de nos Labos et groupes de réflexion. Les Associés se réunissent par ailleurs en visioconférence toutes les trois semaines, même pendant la période fiscale … certes elles sont plus courtes ! Cela permet de maintenir les liens entre les membres. 

Nous planifions sur l’année des Webinaires mensuels sur l’actualité fiscale, sociale ou sur des problématiques juridiques et fiscales complexes. Et depuis cette année nous organisons des Webinaires pour les clients : la première sur l’inflation et le 24 avril dernier sur la réforme des retraites.

Nous organisons également deux rencontres physiques par an, une pour les équipes en région et une pour les associés. Nous les appelons " les kermesses". 

Plus récemment nous avons décidé de tenir une réunion physique avec tous les Labos, pour favoriser la transversalité des échanges et la connaissance des travaux de chaque Labo.
Depuis 2020, nous avons créé une importante banque de données de visios, que ce soit avec des partenaires comme Tiime, avec des spécialistes ou entre nous.

 

Comment gérez vous l'implication des cabinets ? 

Nous sommes 36 cabinets et nous connaissons les personnes qui participent ou non.

Lorsqu'un membre ne participe plus, nous l'appelons pour comprendre la situation et offrir notre soutien. Souvent ce sont des personnes qui ont la tête dans le guidon et qui ne prennent pas le temps de souffler. Certes notre règlement intérieur nous permet d'exclure les membres qui ne participent pas, mais ce n'est pas notre état d’esprit et nous préférons adopter une approche bienveillante.
 

Quelles sont les attentes principales des membres ?

Les membres ont besoin d'échanger, sur toutes les problématiques qu’ils rencontrent. Nous avons une quinzaine de groupes de travail thématiques, qui réfléchissent, suivent l’actualité, informent les membres et leur apportent des solutions et des outils sur des sujets comme le guichet unique, la facturation électronique, les processus comptables, la fiscalité, etc.


Le Labo Juridique nous a été très précieux en début d'année sur le guichet unique. Les juristes de nos cabinets membres ont pris de leur temps pour nous informer, répondre à nos questions et partager leurs bonnes pratiques. Chacun a pu accéder à des spécialistes, ce qui a été précieux pour ceux d’entre nous qui n’avaient pas de juristes. 


Nos membres apprécient de recevoir des informations filtrées, validées et pertinentes lors de nos visioconférences sur l'actualité sociale et fiscale.

 

Y a-t-il des thématiques qui ressortent plus que d'autres en ce moment ?

La facturation électronique est un sujet important en ce moment, mais nous avons aussi des Labos sur les processus comptables, les RH, les métiers du social, par exemple. Les échanges sur la fiscalité sont plutôt ponctuels et liés à des sujets spécifiques.

 

Quelles sont les attentes des cabinets par rapport aux outils comme ceux de Tiime ?

Les cabinets attendent surtout que les partenaires les aident à réussir leurs projets et à accompagner leurs équipes dans l'adoption de ces outils, qui peuvent être perturbants. 

Il y a eu beaucoup d'évolutions au niveau des outils, notamment ceux qui impactent les habitudes de travail. Le déploiement au sein du cabinet est perturbant pour les équipes  et il faut un soutien des partenaires pour les accompagner dans ce changement. Le côté tarifaire est secondaire. 


Avez-vous l'impression qu'il y a un manque de curiosité ou un rejet de ces outils ?

Comme tout changement, il y a un peu de rejet au départ, car cela nécessite de perdre du temps pour s'adapter. De plus, le nombre d'éditeurs et de solutions s'est développé, les solutions se sont complexifiées, et les cabinets craignent de faire le mauvais choix. Il faut accepter que le choix d'un logiciel ne soit plus pour quinze ans et prendre le temps de se pencher sur ces sujets malgré le quotidien chargé en termes de production.

 

Que représente Tiime pour vous ? 

Pour moi, Tiime est un acteur disruptif avec un changement d'approche important, et une forte innovation. Ce qui m'impressionne, c'est leur capacité d'adaptation rapide. La solution évolue vite tout en étant pertinente, ce qui démontre leur agilité. Il y a toujours quelque chose en plus avec Tiime, et ils ajoutent constamment des briques à leur solution. Enfin, je dirais que l'efficacité est un point important. Une fois qu'on maîtrise l'outil et que tout le monde joue le jeu, y compris chez le client, les résultats sont très impressionnants.


Pour conclure, pourriez vous décrire les valeurs de Force d'Expert en quelques points ?

Nos valeurs fondatrices sont l'entraide et le respect, avec une volonté de partage et de transparence. Ensuite c'est la fidélité à nos valeurs. Nous ne cherchons pas à grossir à tout prix, mais à travailler avec des personnes qui partagent nos valeurs, et notre comité d’agrément y veille attentivement. Nous n’avons jamais pour ambition d’être nombreux, notre ambition est de rester proches et solidaires. 


Laissez-nous votre commentaire
form-bg
New call-to-action

Suivez nous sur :