Création d'entreprise : les 6 erreurs à éviter absolument

La vie d’entrepreneur n’est pas un long fleuve tranquille, mais plutôt un parcours du combattant. De nombreuses erreurs peuvent nous coûter du temps, de l’argent, voire une faillite de notre projet de création d’entreprise. Tiime analyse pour toi les 6 erreurs à éviter absolument afin de réussir sa création d’entreprise !

Créer son entreprise en 10 étapes

1 - Ne pas vouloir se faire accompagner dans sa création d’entreprise

Il existe plusieurs types d’accompagnement :

  • Le banquier, qui va t’aider dans le financement d’une partie du projet.
  • Le mentor qui va te conseiller pendant les différentes étapes de la création de ton entreprise.
  • L’expert-comptable qui va t’aider à choisir la structure juridique la plus intéressante.

Tous peuvent apporter leur pierre à l’édifice, et celle-ci s’avèrera très souvent utile pour bâtir les fondations solides d’une nouvelle entreprise.

2- Vouloir s’associer à 50/50

L’idée de monter un projet à deux n’est pas farfelue, si tant est que vos profils se complètent. Cela va de soi, il ne faut pas s’associer simplement pour le principe. Votre association doit apporter une vraie plus value pour le projet.

Une fois que vous êtes deux dans le projet de création de l’entreprise, il va falloir trouver la répartition des parts. Une répartition à 50 % chacun n’est jamais une solution optimale. Effectivement, en cas de différence de vision sur une décision à prendre pour la société, celle-ci sera bloquée, car il sera impossible de trancher. Les situations peuvent être nombreuses : Fixer la rémunération des dirigeants, distribuer les dividendes en fin d’exercice, modifier les statuts juridiques…

Sans la majorité, le choix sera impossible, la situation restera bloquée. Il vaut mieux, dans ce cas, privilégier une répartition à 51/49 %, afin qu’une décision puisse être tranchée, même si les deux associés ne sont pas d’accord.

Dans le cas où vous souhaitez vraiment opter pour 50/50, il peut être judicieux d’établir un pacte d’associés. Celui peut prévoir notamment, des solutions en cas de désaccord sur une décision.

3- Ne pas réaliser de Business Plan

Lors de la création d’une entreprise, il y a de nombreuses étapes à réaliser. Tu feras certainement face à des difficultés ou des erreurs de parcours car cela fait aussi parti du jeu. Mais afin de les pallier au mieux, il va falloir réaliser un Business Plan.

Il a pour but de cadrer les différents aspects de la création de l’entreprise, de l’aspect financier, à l’aspect produit en passant par la communication. Toutes les étapes sont importantes, et les écrire permet de nous rendre compte de l’avancée du projet.

Quelles sont les erreurs à éviter lorsque l'on créé son entreprise ?

4 - Penser que la création de l’entreprise se fait en 3 jours

Une fois que le projet est bien ficelé et qu’il faut passer aux démarches administratives, il reste encore la dernière ligne droite, qui n’est pas négligeable en termes de temps. Il faut penser au choix de la structure juridique, à la rédaction des statuts, au dépôt de capital. Ensuite, il faut réunir tous les documents à envoyer au Centre de Formalités des Entreprises.

Toutes ces étapes peuvent prendre plusieurs semaines, il peut alors être judicieux de se faire accompagner pour réduire les délais. Il faudra quand même compter un minimum de 3 semaines entre la rédaction des statuts juridiques et la réception du KBIS. Anticiper les étapes de la création d’entreprise est crucial pour ne pas être en retard sur votre création d’entreprise.

5 - Ne pas penser au long terme

Vouloir faire les choses trop rapidement peut s’avérer coûteux sur le long terme. Effectivement, plusieurs points sont à vérifier avant d’envoyer les documents de création au Centre de Formalités des Entreprises. Un objet social choisi trop rapidement, nous coûtera de l’argent ; il faudra l’étendre par la suite si on souhaite faire d’autres activités sur la structure.

Il faut donc être vigilant à bien penser à toutes les activités que tu pourras potentiellement faire par la suite, afin de ne pas avoir à payer une extension d’objet social.

Le capital social d’une société est également important et à ne pas négliger. Bien que le minimum de capital social pour une SARL ou une SAS soit à 1 €, il est judicieux, si possible de mettre un peu plus. La crédibilité, vis-à-vis de tes clients peut être en jeu, sachant que toutes les factures que tu vas envoyer à tes clients vont mentionner ton capital social.

De plus, un faible capital social peut être problématique en cas de perte. Le total des capitaux propres doit être au minimum égal à la moitié sur capital social, c’est-à-dire que plus le capital est élevé, plus la perte peut être élevée. Dans le cas d’une perte de la moitié du capital, il faudra réaliser des démarches juridiques et administratives coûteuses.

6 - Vouloir absolument créer une entreprise

SARL, SAS, SELARL, beaucoup d’acronymes qui claquent, mais avant de franchir le pas et créer une société plutôt que d’avoir un statut d’entreprise individuelle, il faut bien connaître les subtilités.

Une société, par rapport à une auto entreprise, sera par exemple plus coûteuse à la gestion. Il faudra sûrement faire appel à un comptable pendant l’année, pour gérer les déclarations de TVA, et le bilan de fin d’exercice.

Les coûts administratifs d’une création et d’une fermeture d’une société ne sont pas négligeables (Plusieurs centaines d’euros pour une création, et pas loin de mille euros pour une dissolution liquidation… en plus des honoraires, si un cabinet comptable, ou un avocat t’accompagne durant ces démarches).

Les seuils de Chiffre d’affaires d’une micro-entreprise ont été augmentés, il ne faudrait pas s’en priver. Depuis le 1er janvier 2018, ceux-ci ont été fixés à ; 170 000€ pour l'achat-vente, 70 000€ pour la prestation de services.

Pour en savoir plus sur Tiime :

N’oubliez pas d’anticiper les étapes de la création d’entreprise en pensant au long terme. Et bien sûr, la clef est de se faire accompagner.

Le saviez-vous ?

Tiime révolutionne l'entrepreneuriat grâce à sa solution d'accompagnement à la création d'entreprise : un service en ligne, personnalisé et 100 % gratuit.

Notre but ? Simplifier la vie des entrepreneurs.

Si toi aussi tu veux être bien accompagné pour créer ta boite, n’hésite pas à nous rejoindre sur Tiime.fr !

Créer son entreprise en 10 étapes

Pour aller plus loin :

Laisse-nous ton commentaire
form-bg
Crée ta boîte gratuitement avec Tiime
2 minutes pour savoir si tu es prêt à lancer ton entreprise

Suivez nous sur :