Création d’entreprise : les aides financières pour les femmes

Vous êtes une femme et vous souhaitez créer une entreprise ? Il existe des aides financières pensées spécifiquement pour aider les femmes et les accompagner dans leur projet. Selon votre situation, vous pouvez peut-être bénéficier d’une aide à la création d’entreprise pour les femmes.

 

1 - Quel est l’objectif des aides à la création d’entreprise pour les femmes ?

Créer son entreprise peut être compliqué pour tout entrepreneur, homme ou femme, mais il a été constaté que les femmes rencontrent des difficultés supplémentaires dans cette démarche :

Concilier vie privée et vie professionnelle :

Encore aujourd’hui, ce sont d’abord les femmes qui ont la charge des enfants. Qu’elles soient en couple ou séparées, elles y consacrent généralement plus de temps que les hommes. Cela peut également créer des discriminations, certaines entreprises préférant travailler avec des hommes qu’avec des femmes (indisponibilité pour grossesse ou maladie des enfants, etc.) ;

S’imposer dans un milieu souvent majoritairement masculin :

Les femmes cheffes d’entreprise restent moins nombreuses que les hommes, elles ont ainsi fréquemment fort à faire pour s’imposer, d’autant plus que les préjugés sexistes et les stéréotypes perdurent encore ;

Ne pas se sentir légitime :

Les femmes ont ce sentiment pour toutes les raisons évoquées dans les points précédents, mais aussi parce que les femmes sont moins encouragées que les hommes à occuper des postes à responsabilité ou à créer leur entreprise.

Ces difficultés rencontrées par les femmes freinent les vocations, mais également le développement de leur activité. Ces aides spécifiquement accordées aux femmes n’ont donc pas vocation à les favoriser, mais à les encourager et à apporter plus d’égalité dans les chances.

Les hommes ne sont pas pénalisés, ils peuvent en effet profiter de nombreuses aides financières ou dispositifs d’accompagnement à la création d’entreprise qui ne sont pas réservées aux femmes.

En matière de solutions de financement et de garanties il existe les prêts d’honneur par les réseaux d’accompagnement (Réseau Entreprendre, Initiative France) ainsi que des crédits bancaires sous forme de prêts d’honneur couplés avec un crédit bancaire au moins égal au prêt d’honneur. N’oublions pas la Love Money (des donations en numéraire exonérées tous les 15 ans), les concours “créateurs” ou encore les place de marché du crowdfunding lancé par Bpifrance, le dispositif crédit 50K€ sous forme de prêt bancaire à court ou moyen terme (réseau Experts-comptables en partenariat avec les réseaux bancaires).

Une solution indirecte existe aussi à savoir le remboursement de la TVA sur investissements ; cette liste n’est pas exhaustive mais elle montre que des aides sont en place pour les créateurs d’entreprises.

Création d’entreprise : les aides financières pour les femmes

2 - Quelles aides financières pour la création d’entreprise sont proposées aux femmes entrepreneures ?

2-1 La Garantie EGALITE Femmes

Anciennement appelée FGIG (Fonds de garantie à l’initiative des femmes), la Garantie EGALITE Femme a été créée par l’organisme France Active pour soutenir l’entrepreneuriat féminin.

Cette aide consiste à garantir les prêts bancaires accordés aux femmes créatrices ou repreneuses d’entreprise, afin de leur en faciliter l’accès. Les emprunts bancaires sont garantis jusqu’à 80 %, avec une limite fixée à un emprunt de 50 000 €.

Cette aide peut être demandée par toute femme qui répond aux conditions suivantes :

  • Être responsable de l’entreprise, en titre et en fait ;
  • L’entreprise concernée, qu’elle soit créée ou reprise, doit avoir moins de 3 ans ;
  • Le prêt contracté doit avoir une durée d’au moins 24 mois, peu importe son montant.

En contrepartie, les bénéficiaires s’engagent à verser 2,5 % du montant garanti à France Active. Cette aide à la création d’entreprise pour les femmes peut être accordée indépendamment de la forme juridique de l’entreprise ou de son secteur d’activité, elle peut donc également être octroyée aux auto entrepreneurs femmes.

Deux nuances à retenir :

  • Cette garantie permet d’exclure les cautions personnelles, mais la banque peut tout de même exiger certaines garanties.
  • Cette aide s’adresse d’abord aux femmes en recherche d’emploi, mais elle peut aussi être demandée par les femmes en situation de précarité.

2-2 Le prêt CLEFE par l’association Racines

Le prêt CLEFE (Clubs Locaux d’Épargne pour les Femmes qui Entreprennent) a été mis en place par l’association Racines. Il s’agit de clubs locaux d’épargnants qui proposent des prêts aux femmes qui créent ou reprennent une entreprise : une somme d’argent est prêtée pour lancer l’entreprise et une charte est signée concernant le plan de remboursement.

Ces prêts sont plus intéressants que ceux généralement accordés par les banques : en tant que femme, vous n’aurez pas à apporter de garantie ou d’apport personnel. De plus, les taux d’intérêt sont plus faibles. Au-delà du prêt accordé, le fait de profiter du CLEFE constitue également un levier intéressant pour débloquer des fonds ou obtenir d’autres financements.

D’autres avantages sont liés à ce prêt : vous pourrez bénéficier d’un accompagnement personnel et être mise en relation avec d’autres femmes entrepreneuses de votre région ou de votre secteur d’activité. En effet, le CLEFE a aussi pour objectif d’aider les femmes entrepreneuses à sortir de l’isolement et à se créer un véritable réseau.

Pour obtenir un prêt d’honneur CLEFE, vous devez monter un dossier qui démontre le sérieux de votre démarche et la solidité de votre projet de création. Il vous faudra donc présenter un véritable business plan.

Il est possible que votre ville compte un ou même plusieurs centres CLEFE : n’hésitez pas à vous renseigner même si vous ne souhaitez pas profiter d’un prêt, car ces centres peuvent apporter beaucoup aux femmes qui créent ou reprennent une entreprise ! Vous pouvez d’ailleurs devenir membre de l’association en échange d’une contribution mensuelle de 15 à 140 €, et ainsi aider à votre tour d’autres femmes qui se lancent dans l’entrepreneuriat.

2-3 Le prêt d’honneur Initiative France

Ce prêt d’honneur est accordé par le réseau Initiative France. Son objectif principal est de faciliter l’accès à des prêts plus élevés, en renforçant d’abord les fonds propres des créatrices d’entreprise. C’est pourquoi le prêt est accordé non pas à l’entreprise, mais à la créatrice ou repreneuse personnellement. Il s’agit donc d’une réelle relation de confiance entre Initiative France et vous.

C’est un prêt très intéressant, puisqu’avec lui, vous n’aurez pas besoin de payer des intérêts ou d’apporter des garanties personnelles. Son montant dépend de votre projet et de vos besoins, il varie généralement entre 2 000 et 50 000 € et peut être remboursé en deux à cinq ans.

2 - 4 L’ARAF

L’ARAF (Aide à la Reprise d’Activité des Femmes) est une aide un peu différente des autres : ici, il ne s’agit pas seulement d’aider les femmes entrepreneuses, mais surtout celles qui ont des enfants. Si vous avez des enfants, vous savez déjà à quel point il peut être compliqué de concilier votre travail et votre vie de famille.

L’ARAF est une somme d’argent qui peut vous être accordée pour payer les frais de garde de vos enfants, à condition qu’ils aient moins de 6 ans. Pour en bénéficier, vous ne devez pas être indemnisée au titre de l’assurance chômage.

L’AGEPI (Aide à la Garde d’Enfants pour Parents Isolés) est une aide de Pôle Emploi (règlement de frais de garde des enfants de moins de 6 ans à condition d’en avoir la garde habituelle et de ne pas être indemnisée au titre de l’assurance chômage)

 

3 — Les accompagnements dont les porteuses de projets peuvent profiter

Des structures privées et publiques s’engagent à accompagner les femmes créatrices ou repreneuses d’entreprise. Ici, le choix se fera avant tout selon vos préférences.

3-1 Les réseaux privés

  • Action’elles : réseautage, mentorat, accompagnement et formation.
  • Les Pionnières : accompagnement collectif ou individuel.
  • Force femmes : conseils, coaching et ateliers animés par des professionnels.
  • Le prix Michelle Maugain : il s’agit d’une bourse d’un montant compris entre 1 500 et 2 000 € décernée chaque année par l’AFFDU (Association Française des Femmes Diplômées des Universités). Il s’adresse aux femmes diplômées de niveau bac +5 et qui ont créé une entreprise.
  • Les Premières : réseau constitué d’incubateurs régionaux en France métropolitaine et dans les DOM TOM.
  • MyAnnona : il s’agit d’un site de crowdfunding pour les femmes porteuses de projets de création d’entreprise

3-2 Les structures publiques

Il ne s’agit pas ici de dispositifs à destination des femmes uniquement, mais ils peuvent vous intéresser.

Le dispositif le plus connu est le NACRE (Nouvel Accompagnement pour la Création ou la Reprise d’Entreprise), mais bien d’autres existent. Les Chambres du commerce et de l’industrie proposent également des formations.

Création d’entreprise : les aides financières des structures publiques

4 - Les dispositifs régionaux

4-1 Les Plans d’action régionaux pour l’entrepreneuriat des femmes (PAR)

Ces plans d’action locaux et régionaux visent à soutenir la création ou reprise d’entreprise par les femmes dans la plupart des secteurs.

4-2 WILLA (anciennement Paris Pionnières)

Il s’agit d’un incubateur de start-up réservé aux femmes. Vous y trouverez un accompagnement complet pour vous aider à chaque étape : coaching, mentorat, réseautage, espace de co-working...

4-3 Le Réseau EFOIR : « Entreprendre au féminin, Océan indien — Réunion »

Ce réseau d’accompagnement et d’entraide concerne les femmes qui créent ou reprennent une entreprise dans la région Océan Indien-Réunion. Un concours est également organisé pour récompenser les meilleurs projets.

5 - Bonus : L’entrepreneuriat féminin : les événements incontournables

  • La semaine de sensibilisation à l’entrepreneuriat féminin : cet événement a pour vocation de sensibiliser les jeunes (13 à 25 ans). Il a été créé par le secrétariat d’État chargé de l’égalité entre les femmes et les hommes et se déroule chaque année.
  • La journée des femmes entrepreneures : cet événement organisé chaque année se tient en marge du salon SME (ex Salon de la microentreprise). Des conférences et ateliers dédiés à l’entrepreneuriat au féminin y sont proposés.
  • La journée de la femme digitale (JFD) avec le prix les Margaret qui récompense la créativité et l’innovation de femmes digitales et qui peuvent alors bénéficier de soutiens divers.
  • L’association "Elles bougent" en faveur du renforcement de la mixité dans les entreprises des secteurs industriels et technologiques et qui organise

De nombreuses aides existent pour encourager et soutenir les femmes qui font le choix de l’entrepreneuriat. En fonction de votre projet, vos besoins, votre situation personnelle et votre lieu de résidence, vous trouverez sans aucun doute au moins une aide qui vous correspond. De plus, ces aides peuvent, dans la plupart des cas, être cumulées, vous avez donc tout intérêt à remplir différents dossiers.

 

Laissez-nous votre commentaire
form-bg
Découvrez la compta Next Génération
Tiime Accounts et Tiime Invoice

Suivez nous sur :